JOUR 6 : dimanche 13 septembre

Ce matin, je me suis réveillée après une nuit bien reposante facilitée par le délicieux bain moussant de la veille. Dominique est mon amie chef de choeur et dirige l'excellent ensemble vocal Les Accords à Rennes ( www.lesaccords.com ) .Quand elle m'a fait part de son désir de marcher avec moi, c'est tout naturellement que j'ai accepté son invitation à dormir chez elle à ...1,5 km de mon domicile. C'était un peu bizarre au début d'être hébergée si près de chez moi, mais j'ai surtout été très étonnée de me sentir étrangère dans ma propre maison quand j'y suis passée un peu plus tard pour changer de chaussures de marche. Je suis dans mon projet et donc dans une certaine posture, ce qui crée ce petit décalage un tantinet étrange.

Au petit-déjeuner, alors que nous évoquions la valeur fraternité, Dominique me parle d'un de ses amis qui laisse toujours les portes de sa maison ouvertes, voire grand ouvertes. Cette façon de faire est tellement opposée à la peur très généralement partagée de se faire cambrioler qu'elle nous paraît remarquable. Elle témoigne d'une confiance certaine dans les gens, de l'absence de peur vis à vis de cet autre qui n'est a priori pas à craindre. Je mentionne un ami qui me disait qu'il préférait prendre le risque de se faire voler quelques objets plutôt que celui de vivre tout le temps dans la peur. 

Cet abandon à la confiance, cette ouverture d'esprit nous émerveillent et nous confrontent tout à la fois à nos propres limites.

Nous nous interrogeons encore : être fraternel signifie-t-il pouvoir être en relation avec tout le monde, même les personnes envers qui on a...comment dire... peu d'élan ? Comment, quand on a cette valeur fortement ancrée dans le coeur, savoir mettre des limites et ne pas se faire manger par des comportements abusifs, voire intrusifs de la part d'autrui ? 

Le départ de notre marche a lieu dans la forêt, dans un endroit nommé Le Saut-Roland. La légende met en garde contre les dangers de l'amour terrestre qui peut conduire à la mort, quand l'amour divin protège le fidèle ( voir photo ). La morale de cette légende chemine à nos côtés quelques instants...

Dans la forêt,les traces du passage d'une âme poète -et certainement enamourée- enchantent les nôtres.

Après avoir déjeuné sur le bord de la route, Dominique rebrousse chemin pour rejoindre sa voiture, petit chaperon dont le rouge est rehaussé par la verte campagne. Je suis heureuse d'avoir partagé ces moments avec elle.

Quelques minutes plus tard, je rencontre un joyeux groupe de marcheurs qui projettent de faire le tour de la Bretagne par tronçons sur le GR 34. Le groupe s'est constitué via le site OVS ( On va sortir) qui met en relation des personnes souhaitant partager des choses à vivre ensemble et éventuellement se faire des amis. Un réseau de fraternité en quelque sorte.

Je termine ma marche en croisant un vestige du temps passé, une cabine téléphonique en passe d'être mangée par la végétation. O surprise, elle fonctionnne encore...

IMG_20150913_112255[1]

IMG_20150913_142432[1]

 

Dominique[1]

IMG_20150913_112231[1]

IMG_20150913_111601[1]

IMG_20150913_114340[1]

IMG_20150913_114635[1]

IMG_20150913_153701[1]

IMG_20150913_143045[1]