JOUR 74 : vendredi 20 novembre 2015 , journée internationale des droits de l'enfant

En ce jour sombre où la violence a encore frappé avec fracas, j'aimerais rappeler que nous célébrons la journée internationale des droits de l'enfant. (Convention internationale des droits de l'enfant Convention des Nations-Unies du 20 novembre 1989 : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/Conv_Droit_Enfant.pdf )

J'aimerais vous dire aussi que demain samedi 21 novembre après-midi aura lieu au Vieux-Port de Marseille un " grand rassemblement de la solidarité avec les marcheurs bretons du Secours Populaire et plusieurs centaines d’enfants de « Copain du monde »,mouvement créé en 1992 pour accompagner tout enfant qui souhaite pratiquer la solidarité. Ils découvrent la CIDE (la Convention internationale des droits de l'enfant) pour devenir des citoyens responsables et défendre ces droits par le biais d'actions de solidarité. En France, ces enfants "Copains du monde" veulent transmettre un message d’espoir à tous les enfants du monde. Ainsi, depuis plus de 20 ans, ils réfléchissent eux-mêmes à des actions et les mettent en œuvre avec succès."

Les assises nationales du Secours Populaire, qui fête ses 70 ans d'existence, se tiendront jusqu'à dimanche. En voici le programme :https://www.secourspopulaire.fr/sites/default/files/atoms/files/dp-congres_spf_2015.pdf

Pour terminer, je vous joins le début du texte composé par des élèves d'une école élémentaire de Sète au lendemain des attentats de janvier. J'avais alors joint le directeur de l'école par téléphone qui m'avait dit que les enfants avaient écrit ces paroles pour se réconforter et reprendre espoir en l'avenir. Ils ont été invités à les chanter lors de la cérémonie des voeux devant le maire de leur ville. Voici seulement le début de leur chanson, le directeur n'ayant pas accepté de m'en fournir le texte intégral (?) : 

"Allons enfants de notre beau pays, 

Un grand jour d’espoir s’est levé, 

Nous marchons dans les villes de France, 

Pour dire notre rêve de paix (bis), 

 

Ressentez-vous dans nos entrailles, 

Monter cette immense fierté, 

D’un peuple aujourd’hui rassemblé, 

Pour lever son besoin de Liberté,

 

 Aux livres, citoyens, 

Ouvrons tous nos cahiers,

 Lisons, lisons,

 Et apprenons, 

Qu’ensemble nous vivons  ( ..)

http://www.midilibre.fr/2015/01/27/la-marseillaise-revue-et-corrigee-par-lakanal,1116756.php

elèves Lakanal